Burn Out

Publié par on déc 26, 2013 in Articles, slider | 0 comments

Burn Out

Qu’est ce que le « Burn Out » ou épuisement professionnel ?

« burn out syndrome », terme anglo-saxon voulant dire « épuisement professionnel » en français, « kaloshi » (mort par la fatigue au travail) au Japon.

L’expression fait référence à un « incendie intérieur » : imaginez un immeuble dans lequel le feu aurait pris, qui laisse les gens vidés intérieurement mais d’apparence intacts…

Aujourd’hui, le burn out toucherait entre 5 à 10 % des salariés, à des degrés plus ou moins élevés. Pour certains, la pression est telle que la seule issue est de se donner la mort. Nous pensons évidemment aux vagues de suicides chez Peugeot, Renault et France Télécom. En France, ces affaires médiatisées survenues sur des lieux de travail mettent en exergue l’importance grandissante de cette forme de pathologie.
D’où vient le Burn Out ?

Le syndrome de Burn-Out s’installe graduellement. Le burn-out semble souvent survenir tout d’un coup, pourtant il est le résultat d’un processus lent, d’une tension continue durant de longs mois ou années jusqu’à cet épuisement. Le « burn out » est souvent le résultat d’un processus dynamique de longue durée qui mène à un dysfonctionnement du corps et de l’esprit.

Son évolution est silencieuse, et peut conduire au suicide (en cas de dépression) ou à des conduites à risque pour la santé (tabac, alcool, drogue et médicaments). C’est un syndrome d’épuisement physique, émotionnel et mental consécutif à un engagement de longue durée dans des conditions de travail émotionnellement exigeantes.

Les exigences actuelles de travail conduisent inexorablement vers l’épuisement complet des ressources humaines. L’actualité nous prouve tous les jours que la déshumanisation, l’obligation de performance, d’objectifs irréalisables, des tâches insurmontables, le harcèlement, les frustrations et la non reconnaissance sont les causes les plus certaines de l’épuisement au travail ou burn out.

 

Diagnostic du Burn Out

Burn Out et Thérapies Brève au cabinet de Geneviève SCHMIT en Seine et Marne

Le diagnostic de « burn out » a l’avantage de ne pas « stigmatiser » les victimes, surtout si nous considérons ce syndrome comme une menace pour une personne normale qui exige au-delà d’elle-même (Freudenberger, 1980). Bien au contraire, le « burn out » ressemble plutôt à une médaille d’honneur. Mais pour autant, il ne faut pas oublier la souffrance morale et physique associée à cet épuisement.
Il est vital d’approfondir la réflexion sur la réalité des conditions de travail, sur la santé et le stress dans le cadre professionnel. La première étape consiste à prendre en compte les souffrances dont sont victimes les salarié(e)s dans leurs entreprises ou des professionnels indépendants dont les souffrances n’est pas à négliger.

Quand un suicide survient, en général, c’est parce qu’il y a une conjonction de problèmes. Même si nous ne pouvons jouer sur toutes les dimensions de la vie des gens (familiale, professionnelle, sociale, personnelle…), nous pouvons jouer sur la dimension de la vie au travail. Mais cela, c’est le rôle des dirigeants, de la médecine du travail et des politiques.

Symptômes du Burn Out:

Symptômes du Burn Out - Thérapie Brèves au cabinet de Geneviève SCHMIT en Seine et MarneLes symptômes du burn-out sont très nombreux.
Les personnes atteintes de cet épuisement professionnel ou burn out, se sentent émotionnellement et/ou physiquement épuisées et pourtant n’arrivent pas à se détendre.
Le repos ne peut en aucun cas résoudre ce problème d’épuisement.

Après les expériences de stress répétées, et l’activation du système de stress, le système devient déréglé, et une activation permanente en est le résultat avec agitation, irritabilité, troubles du sommeil, récupération insuffisante et asthénie (fatigue) matinale. Les expressions comme « je n’en peux plus », « je suis vidé », « je suis au bout du rouleau » indiquent comment le désespoir s’empare de la victime.
Toutes les statistiques nous prouvent à quel point le surmenage au travail est la cause de multiples accidents de santé.

 

Sur le plan physique :

  • Troubles vasculaires
  • infarctus
  • rigidité musculaire
  • perte ou prise de poids
  • infections virales persistantes dues à un amoindrissement des défenses immunitaires
  • troubles digestifs
  • ulcères
  • souffrances fœtales importantes pour les femmes enceintes
  • insomnies
  • migraines
  • fatigue continue
  • troubles sexuels…

 

Sur le plan psychique :

  • Troubles comportementaux
  • dépressions
  • cynisme
  • irritabilité
  • négativisme
  • désespoir
  • culpabilisation
  • anxiété
  • aversion pour le travail
  • diminution des capacités à communiquer
  • sentiment d’abandon
  • isolement
  • méfiance
  • colère
  • etc.  …

Sur le plan intellectuel :

  • Perte de mémoire
  • distraction
  • incapacité d’exécuter des opérations simples
  • difficulté de jugement et de concentration
  • sentiment de confusion
  • etc.  …

Le Burn Out ne se récupère pas par le repos.

Des troubles psychosomatiques peuvent s’installer et les arrêts de travail se multiplier.

Si les choses continuent ainsi, c’est la dépression qui guette…

Des lésions physiques peuvent aussi « obliger » la personne à s’arrêter. Le Burn Out, même s’il est un surmenage au travail, va avoir un impact sur tous les autres secteurs de vie.

La vie familiale et de couple va s’en trouver presque toujours déstabilisée. Il faut pouvoir en tenir compte.

Qui est concerné par le Burn Out ?

Épuisement mental, Burn Out et Thérapies Brève au cabinet de Geneviève SCHMIT en Seine et Marne

Personne n’est à l’abri de ce syndrome. Et pour cause, la pression est de plus en plus forte, les exigences de plus en plus poussées et le risque de se retrouver sans travail bien réel.
Certains aspects de la personnalité peuvent parfois « prédisposer » au burn-out : une plus forte propension à l’anxiété ; une conscience professionnelle trop poussée ; le perfectionnisme ; le désir de plaire ; l’incapacité à déléguer…
Certaines professions du milieu médical, de l’enseignement ou du social entre-autres, semblent plus exposées.

Comment retrouver l’énergie nécessaire pour sortir du Burn Out ?

Pour gérer la pression et gagner en efficacité, de plus en plus de salariés recourent aux psychotropes. Ce n’est évidemment pas la bonne réponse !

 

LA SEULE SOLUTION EST UN SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ADAPTE !

Dispositifs d’accompagnement et de soutien :

Le Centre de Thérapies Brèves que nous représentons, apporte aux personnes qui se trouvent dans cette grande souffrance un protocole complet et personnalisé qui va les accompagner au changement. Une écoute permanente est mise en place ainsi qu’une éventuelle écoute des proches du malade.

Épuisement moral - Burn Out

Nous allons également tenter de désensibiliser les différentes émotions extrêmes par des méthodes éprouvées de gestion du stress post traumatique (EMDR – IMO – Hypnose – …)

Par des méthodes découlant du coaching, nous allons également aider le malade à «ouvrir» son esprit à d’autres possibles car une réorganisation s’avère souvent nécessaire.

Lorsqu’ils vont mieux, les patients sont comme après un grave accident de voiture ou un coma. Ils ne vivent plus leur vie de la même manière. Il n’y a jamais de retour à l’identique. Il y a des habitudes qui bougent, ils font les choses autrement.

Certains vont modifier leur vie professionnelle, l’orienter différemment. D’autres se trouvent des centres d’intérêts divers et n’axent plus toute leur vie sur le professionnel.

Il n’y a pas une résolution unique. Mais il y a toujours quelque chose qui change.

Les gens font un peu plus attention à eux, prennent plus de temps pour leur vie personnelle et affective. Ils vont être capables de s’investir autrement, dans des activités qui leur sont essentielles et correspondent à leur moi intérieur profond.

Avec du courage et un accompagnement efficace, on peut sortir grandi d’un burn out.

Geneviève Schmit

Geneviève SCHMIT © 2031 Toute reproduction, même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur

facebooktwittergoogle_plus